Tu es trentenaire, tu réussis dans la vie, deviens libéral…

En ces temps d’anomie politique et d’OPA sur les votes socialistes, à quoi bon s’obstiner à défendre le collectif alors que les catégories fragiles continuent leur  tour de l’échiquier politique, communistes avant 81, frontistes en 2002 et sarkosystes en 2007… Pourquoi ne pas se laisser aller ? Pourquoi ne pas virer libéral ?

A première vue, Sabine Hérold et le parti Alternative libérale qu’elle représente sont plutôt sympathiques. Elle s’inquiète des dérives autoritaires du régime au pouvoir, elle se positionne contre la loi Hadopi, elle analyse comment les bouffonneries de Besancenot servent Sarkozy.

Les choses se gâtent quand on aborde le projet politique. L’Etat doit se cantonner à la police, la justice et le contrôle. Soit. Pour les fonctions un peu moins régaliennes, l’Etat peut déléguer. Ainsi, en matière d’éducation, les parents pourraient payer les officines chargées de l’instruction de leurs rejetons avec des vouchers (des avoirs ,en français) que l’Etat délivrerait en lieu et place du financement de l’Education nationale actuelle.

Se sentant en terre de gauche, Sabine Herold s’est probablement sentie obligée d’affirmer que les vouchers réglerait le problème des ZEP. Et c’est là que tout a dérapé. Selon elle, la mesure permettrait de niveler les dépenses d’éducation, très différentes d’un lycée de centre ville à un collège de banlieue. Après nous être  longuement grattés la tête avec les collaborateurs de vendredi chez qui l’interview se déroulait, nous en sommes arrivés à la conclusion collective que ce système génèrerait des classes moins chargées dans des zones où le foncier est moins cher…

Mais il était temps de parler de la sécu. Et elle nous a encore fait le coup des vouchers … sans en démontrer plus l’intérêt, à part cette foi dans les bienfaits de la concurrence.

Mais on n’a pas envie de taper sur Sabine Hérold. On ne lui a peut être pas permis d’expliquer la cohérence de son projet. Peut-être a-t-elle trop voulu le présenter sous un angle gaucho-compatible.

Pourtant, les commentaires laissés sur les blogs des petits copains, Intox, piratage(s), hypos et reversus viennent confirmer la grande candeur du projet. Ainsi ce commentaire de Guronze sur le blog de Vogelsong :

Le but du “chèque éducation” n’est pas de faire de l’éducation un “business”, mais de permettre à différents types de pédagogies de se mettre en place. Si les lycées sont autonomes, ils devront chercher à attirer le plus d’élèves, et donc à mettre en place les pédagogies les plus appropriées, ainsi qu’à réduire au mieux les frais inutiles (ex: frais administratifs, qui mangent une grande partie du budget de l’Education nationale…) pour pouvoir utiliser cet argent à des fins plus utiles : engager plus de professeurs pour avoir des classes aux effectifs plus réduits (donc avec plus de réussite) ou mettre en place des activités attractives. Les Établissements qui mettraient en place des pédagogies qui réussiraient seraient ainsi imités par les autres, ce qui pousserait le niveau des lycées vers le haut.

Et moi qui croyait que le marasme actuel avait montré les limites de la politique à la petite semaine, des théories griffonnées sur un coin de table sans le moindre début de tentative de vérification des axiomes fondamentaux…

En résumé, Alternative libérale ressemble à un parti de trentenaires sympathiques et dynamiques à qui la réussite a donné envie de faire de la politique. On continuera à les suivre s’ils font des efforts pour amarrer leur projet dans le monde réel.

Publicités

5 comments so far

  1. jon on

    Bientôt les créationnistes chez nous avec Alternative libérale et ses chèques machin ?

  2. […] et Intox2007, vous aurez l’occasion de vous rattraper. On regrettera la non parution de celui de Politique 2.0, également très bon mais sans doute paru trop […]

  3. so on

    rien sur les europénnes ?
    je suis déçue
    😉

  4. Rouquine on

    « En résumé, Alternative libérale ressemble à un parti de trentenaires sympathiques et dynamiques à qui la réussite a donné envie de faire de la politique. »

    Très bien trouvé. Bravo… Beau sens de la formule ! Tu vas encore pas me croire mais c’est sincère.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :